Le temps est venu de casser le moule de l’organisation directive, qui gaspille l’intelligence humaine! Dans Crime contre l’humanitude, il invite les décideurs et les gens d’affaires à s’affranchir des idées reçues et à remettre en question leur façon de communiquer afin de développer l’intelligence collective et se réinventer.
Yves Chapleau, Djamel Ighil, communication organisationnelle, management, leadership, intelligence collective, livre, essai
120
home,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-120,bridge-core-2.1.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-20.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-133,elementor-page elementor-page-120

CRIME CONTRE

L’HUMANITUDE

Un management plus humain rend les organisations plus intelligentes!

La presque totalité des entreprises pratiquent une forme de communication complètement désuète, qui recherche la conformité plus que la créativité, qui parle plus qu’elle n’écoute et commande plus qu’elle ne concerte.

Loin de communiquer, les entreprises monologuent. Elles perpétuent bêtement un modèle qui a plus de cent ans. Même les PME, que l’on dit plus enclines à penser en dehors du carré, tombent dans le piège.

Célébrer l’intelligence humaine, et non la gaspiller

Nous vivons dans un monde complexe, où l’agilité et l’innovation sont des conditions de survie, et la rareté de la main-d’œuvre, une contrainte permanente. Le temps presse. Il faut casser le moule de l’organisation directive et abêtissante, qui règne par la peur et étouffe l’intelligence humaine!

La communication est l’indice
d’octane de votre management :

êtes-vous ultra, super ou ordinaire?

Changer un comportement exige d’abord de l’étudier. Or les entreprises ne prennent typiquement pas le temps de s’arrêter pour évaluer leur façon de communiquer. Sauraient-elles comment s’y prendre?
La communication façonne le quotidien d’une organisation. Les valeurs comme l’inclusion, la participation, la transparence ou l’ouverture ne sont que des mots tant qu’elles ne s’incarnent pas dans des pratiques de communication bien concrètes. Ces dernières révèlent la qualité réelle de votre management et de son corollaire, l’expérience employé, mieux que tout bel énoncé d’intention!